/ Publié 9:00 AM EST / Alyssa Charles, rédactrice

Comment aider vos enfants à atteindre l’autonomie financière

« Donnez un poisson à un homme, vous le nourrissez pour une journée. Apprenez-lui à pêcher, et vous le nourrissez pour la vie. » – Proverbe chinois

Le même principe s’applique à vos enfants et l’argent.

En enseignant à vos enfants comment gérer leur argent, vous les préparez à l’autonomie financière (ce qui signifie qu’ils ne se précipiteront pas vers maman et papa lorsqu’ils seront à court d’argent).

Selon un récent sondage, 76 % des parents qui ont un enfant de 18 ans ou plus vivant encore sous leur toit sont disposés à payer en moyenne 24 000 $ pour aider leur enfant à quitter le nid familial, à se marier ou à déménager avec un partenaire. Quoiqu’il soit très bien de faire cadeau à votre enfant d’un important montant d’argent, le fait de l’aider à comprendre comment gérer l’argent qu’il reçoit est sans doute plus utile que l’argent lui-même, particulièrement si l’on considère que l’un des principaux problèmes auxquels font face les personnes de la génération Y en ce qui concerne l’argent est la difficulté à gérer leur budget. Donner à votre enfant des sommes d’argent considérables alors qu’il ne sait pas comment en faire la gestion ne peut que le condamner à l’échec.

Bien que 69 % des milléniaux ayant participé au sondage croient qu’ils possèdent de solides connaissances en finances, seulement 24 % ont démontré qu’ils avaient une compréhension élémentaire de la façon de gérer leur argent. La difficulté, pour de nombreuses personnes dans la vingtaine, est de vivre un grand nombre d’événements pour la première fois : premier emploi à temps plein, premier appartement, première voiture. La vingtaine est aussi une période où ils sont susceptibles de penser à économiser en vue d’un mariage, d’une maison et de toutes les dépenses associées au fait de fonder leur propre famille. Si l’on combine tout cela avec le remboursement des dettes d’études et la gestion des dépenses quotidiennes, il peut être difficile de savoir par où commencer en ce qui concerne la gestion de l’argent.

Six parents américains sur dix disent qu’ils ont aidé financièrement un enfant adulte au cours des 12 mois précédents. Gerry Bickerton, conseiller en placement et en assurance, fournit quelques conseils sur la façon dont un parent peut aider son enfant adulte à devenir financièrement autonome :

Discuter de ses objectifs et élaborer un plan

Prévoit-il de quitter le nid familial? En parlant de ce sujet avec votre enfant, vous pourrez mieux déterminer s’il prévoit de quitter la maison familiale à court terme ou à long terme et cela vous permettra de lui faire part de vos attentes sur cette question. Cette discussion vous aidera à établir une date cible qui deviendra un objectif à atteindre.

Quelles sont ses aspirations professionnelles? Que votre enfant vienne de terminer l’université ou qu’il sorte tout juste du secondaire, une conversation sur cette question l’incitera à penser à son avenir. En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant à faire son curriculum vitae et à se fixer un objectif quant à l’endroit où il veut soumettre sa candidature en ayant une vision à long terme.

L’établissement d’objectifs et l’élaboration d’un plan servent à stimuler la réflexion de votre enfant au sujet de son avenir et à mettre en place un cadre pour les responsabilités financières accrues qui sont associées à la vie adulte.

Discuter de sa situation financière actuelle

En incitant votre enfant à établir un plan à partir de sa situation financière actuelle, vous l’aiderez à avoir une image plus claire de celle-ci. Dresser un budget est une bonne façon de commencer. Cela lui permettra d’être plus conscient de ses liquidités et de déterminer le montant qu’il peut économiser afin d’atteindre ses différents objectifs. De plus, il devrait examiner son niveau d’endettement actuel (en raison de prêts étudiants, de prêts-auto, de cartes de crédit) pour savoir exactement quelles sont ses dettes et ce qu’il lui faut rembourser en priorité.

Discuter de sa contribution dans la maison familiale

Paiera-t-il un loyer? Demander à votre enfant adulte de vous verser une forme de loyer est un bon début. Cela contribuera à le préparer pour le « vrai monde » sur le plan financier. Lorsqu’il quittera la maison familiale, il devra payer un loyer ou des versements hypothécaires. Par conséquent, en lui permettant dès maintenant de relever un défi semblable, vous pouvez l’aider à économiser adéquatement pour couvrir ce type de dépense.

Assumer soi-même les frais : En incitant votre enfant à couvrir ses dépenses personnelles, vous l’invitez à adopter un comportement responsable en ce qui concerne ses finances. Le fait de payer notamment sa facture de téléphonie cellulaire, son prêt-auto, son assurance automobile, le forcera à budgéter convenablement afin de subvenir à ses besoins quotidiens.

Effectuer des tâches ménagères afin de contrebalancer les dépenses des parents en services publics et en nourriture : La plupart des parents se retrouveront à couvrir les frais liés aux services publics et à la nourriture pendant que leur enfant demeure encore sous leur toit. Vous pouvez demander à votre enfant de vous aider dans vos tâches ménagères en faisant un repas par semaine ou en nettoyant certaines pièces de la maison. Ainsi, vous recevrez une certaine valeur en contrepartie de ces coûts. Cette façon de faire préparera aussi votre enfant pour sa vie hors de la maison familiale et pour l’entretien de sa future demeure.

Discuter de planification financière

Prendre un rendez-vous avec un conseiller est une autre étape essentielle. Votre enfant aura ainsi l’occasion de se fixer des objectifs financiers et de commencer à investir dans un régime d’épargne au moyen de son budget actuel. Il peut commencer par économiser pour son déménagement hors du nid familial, des urgences, sa retraite, etc. En commençant à cotiser à un régime d’épargne, il sentira qu’il a le contrôle de sa situation financière. S’il a des dettes, un conseiller pourra l’aider à concevoir un plan afin de les rembourser avant qu’elles deviennent un fardeau.

Suivre les progrès

Avoir des discussions ouvertes pour savoir où il en est avec son plan permet de maintenir l’attention sur ses objectifs. Si vous l’encouragez en mettant l’accent sur les buts qu’il a atteints dans le cadre de son régime d’épargne, vous l’encouragerez à continuer dans la bonne direction.

Vous souhaitez avoir plus de conseils sur les moyens d’aider vos enfants à atteindre l’autonomie financière? Communiquez avec l’un de nos conseillers dès aujourd’hui.

 

 

Articles connexes: